Contre-enquêtes en open source, Revue Multitudes nº89

« Contre-enquêtes en open source », Revue Multitudes nº89. Majeure par Jacopo Rasmi, Allan Deneuville et Gala Hernández López.

En 2014, le media d’investigation Bellingcat arrive à prouver que le crash du vol 7 de la Malaysia Airlines en Ukraine est de la responsabilité de la Fédération russe. Il a travaillé pour cela principalement sur des données numériques en libre accès. En 2019, l’agence de recherche Forensic Architecture publie les résultats d’une investigation à la fois sur le terrain et à distance qui démontre des attaques chimiques à base d’herbicides contre Gaza de la part d’Israël.  En 2022, Elon Musk, un des hommes les plus riches de la planète, offre 5 000 dollars pour que le suivi de ses trajets en jet privé cesse d’être mis en ligne par un compte Twitter qui diffuse des informations aéronautiques publiques.
Chacun de ces exemples appartient au domaine des pratiques d’investigation civile qui s’approprient l’information en accès libre selon des stratégies de renseignement nées dans le domaine policier et étatique. Ces investigateur·ices ont développé des méthodes OSINT (Open Source Intelligence) qui profitent de la prolifération de données multimédia rendues publiquement accessibles par le web des plateformes, des leaks et des réseaux sociaux. Iels élucident des affaires géopolitiques et criminelles au-delà des récits officiellement établis. Ces investigations par le bas et en réseau déploient de puissantes capacités de compréhension critique de ce qui se passe près et loin de nous .