Play

for here am i sitting in a tin can far above the world

 

Documentaire de science-fiction à écran divisé /

installation vidéo multi-écrans.

France, 2024, 19 min, couleur.

Télécharger le dossier de presse (FR)

Trailer

 

 

Scénario, réalisation et montage: Gala Hernández López

Production: Gala Hernández López / After Social Networks et Quentin Brayer / Don Quichotte Films

Voix off: Olivia Delcán et Joseph Grossi

Animations 3D: Xinxin Kong

Montage son et mixage: Mathias Arrignon

Étalonnage: Juan José González

Musique: Diego Delgado

Graphisme (affiche): Esteve Padilla (131gd)

Projet soutenu par le Salon de Montrouge

 

 

Une femme rêve d’une future crise économique affectant le marché des crypto-monnaies. Des milliers de personnes ont été cryogénisées, en attendant des temps meilleurs… for here am i sitting in a tin can far above the world est un film épistolaire psychédélique vertigineux et chargé d’inquiétude. Sommes-nous tous suspendus ou tombons-nous dans le vide ? Et quelle étrange relation entretenons-nous avec l’avenir ?

 

 

 

« Recycleuse de contenus internet de masse et portraitiste des communautés YouTube, Hernández López emprunte des textes au Digital Cash de Finn Brunton pour compiler un obscur cauchemar cyberpunk. «Comment se fait-il que vous n’ayez pas peur, Hal ?» demande une voix veloutée et effrayante au cryptographe américain et techno-optimiste Hal Finney lors d’une conversation imaginaire. En 2014, Finney est entré en cryostase, financé par ses crypto-actifs. Le film utilise son arc temporel pour construire un collage angoissant du passé et du présent où convergent les monnaies numériques, la phobie du futur, la philosophie extropienne et la technologie de prolongation de la vie. Par moments, les doubles écrans ressemblent aux fenêtres d’une station spatiale et nous flottons au-dessus d’un monde qui s’effondre éternellement, où les gens se sont retirés de la vie dans l’espoir d’une solution technologique.»

(Ane López, Berwick Film and Media Arts Festival)

 

« Quel est le contraire de la nostalgie ? C’est peut-être la peur de l’avenir, comme le suggère Gala Hernández López. Dans for here am I sitting in a tin can far above the world (oui, «Space Oddity» de Bowie), la cinéaste expérimentale donne corps à un monde de nos angoisses très actuelles, dont le poids fait plier la logique d’un paysage de rêve abject. Ce rêve est peut-être un cauchemar, car un avenir dystopique nous attend lorsqu’un effondrement total du marché du bitcoin conduit de nombreuses personnes à préférer l’état cryogénique à la vie éveillée, mais la voix off douce palpite de nostalgie. Sous le règne du technocapitalisme, l’avenir est un actif monétaire, mais l’envie de prédire – de gagner et de perdre, et de gagner et de perdre dans le processus – dissimule un besoin de contrôle. Lorsqu’elle converse avec Hal Finney, légende du bitcoin, extropien dévot et actuel patient cryogénique, la jeune femme s’adresse directement à lui : ses croyances, ses phrases, ses vidéos personnelles. C’est dans ce besoin de parler, de demander et de partager, que l’on voit les dualités qui composent un monde ambivalent, dans et hors des rêves. Deux écrans, deux pistes vocales, des négatifs en couleur, et un futur de vulnérabilités : «Ground control to major Tom»…»

(Savina Petkova, Glasgow Short Film Festival)

 

 

Note de réalisation:

 

for here am i sitting in a tin can far above the world est une vidéo expérimentale qui aborde les liens entre la culture crypto et la cryogénie en tant que deux technologies spéculatives pour lesquelles l’avenir devient une ressource économique à exploiter. À travers le collage de vidéos YouTube, d’images d’archives et d’animations 3D, for here am i sitting in a tin can far above the world propose une expérience immersive explorant les liens entre la spéculation financière et la science-fiction spéculative.

 

Examinant les fantasmes véhiculés par les crypto-monnaies, le récit est porté par le texte d’une narratrice invisible racontant ses rêves et ses peurs intimes. Nous accompagnant dans un voyage audiovisuel onirique, poétique, historique et futuriste, elle évoque la figure de l’extropien et cypherpunk américain Hal Finney, personnage crucial de l’histoire du Bitcoin mais aussi patient cryogénique depuis 2014. Dans les rêves de la narratrice, après une future Grande Dépression, Finney intègre une partie de la société qui s’est mise en animation suspendue ou biostase subventionnée, afin d’accélérer la récupération économique. La narratrice engage une conversation imaginaire avec Finney concernant la foi ou la peur de l’avenir et la façon dont un pari optimiste sur l’avenir pourrait en fait mettre en danger ses potentialités par le biais d’un désengagement politique des luttes présentes.

 

L’installation explore également la sensation d’un flottement temporaire : à travers la figure de l’«animation suspendue» (suspended animation) est évoquée une époque historique marquée par une forte imprévisibilité et incertitude, due à l’accélération et à la disruption des technologies numériques ainsi qu’aux multiples conséquences de l’Anthropocène. L’idée d’une suspension temporaire est questionnée à travers la dichotomie «suspension-chute libre» : l’humanité flotte-t-elle dans l’incertitude ou sommes-nous plutôt en chute libre ? Comment différencier les deux étant donné les limites de la perception et de la connaissance humaines ?

 

for here am i sitting in a tin can far above the world s’articule dans une temporalité non linéaire, celle du rêve et de la mémoire, celle brisée des voyage dans le temps, comme celui dans lequel Hal Finney s’est embarqué dans sa capsule cryogénique.

 

La vidéo contient quelques citations du livre: Digital Cash. The Unknown History of the Anarchists, Utopians, and Technologists Who Created Cryptocurrency, de Finn Brunton.

 

 

PRÉSENTATIONS & FESTIVALS

 

  • Salon de Montrouge, France, Octobre 2023 (WIP, installation multi-écrans)
  • Présentation du projet à «Próxima Parada», Cineteca Matadero Madrid, Octobre 2023
  • Présentation du projet au séminaire «Capitalisme numérique et idéologies» du Centre Internet et Société, CNRS, Décembre 2023
  • WIP Presentation + Artist Talk with Mohamed Berro «Content or freedom?», Transmediale 2024, Haus der Kulturen der Welt (HKW), Berlin, Janvier 2024
  • WORLD PREMIERE: Berlinale Forum Expanded, Berlinale, Février 2024
  • Biennale Nova XX, Centre Wallonie Bruxelles, Paris, Février 2024 (version installation)
  • Berwick Film & Media Arts Festival, UK, Mars 2024
  • Glasgow Short Film Festival, Écosse, Mars 2024
  • D’A Film Festival, Espagne, Avril 2024
  • Busan International Short Film Festival, Corée du Sud, Avril 2024
  • Las Palmas de Gran Canaria International Film Festival, Espagne, Avril 2024
  • DONE – Foto Colectania, Espagne, Avril 2024
  • FICCI Festival Internacional de Cine de Cartagena de Indias, Colombie, Avril 2024
  • Lichter Frankfurt International Filmfest, Allemagne, Avril 2024
  • Documenta Madrid, Espagne, Mai 2024
  • Athens Digital Arts Festival, Grèce, Mai 2024
  • Alterna – Festival Internacional de Cine Independiente de Zaragoza, Espagne, Mai 2024
  • FICIC, Argentine, Mai 2024
  • VIDEOEX, Suisse, Mai 2024
  • Syncro Film Festival, Argentine, Juin 2024
  • Champs Elysées Film Festival, France, Juin 2024
  • Côté Court, France, Juin 2024
  • Estivales de Sceaux – Festival d’art contemporain du Grand Paris, France, Juin 2024
  • Leiden Shorts, Pays-Bays, Juin 2024
  • Raindance Film Festival, UK, Juin 2024
  • Festival du film de Contis, France, Juin 2024
  • Union Docs NY, États-Unis, Juin 2024
  • Digital x Climate, University of Michigan, États-Unis, Juin 2024
  • PhotoEspaña, Institut Français de Madrid, Espagne, Juillet 2024
  • Guanajuato International Film Festival, Mexique, Juillet 2024
  • Beyond Borders Κastellorizo International Documentary Festival, Grèce, Août 2024
  • Festival Silhouette, France, Août 2024
  • Thessaloniki Short Film Festival, Grèce, Octobre 2024
  • Festival du Nouveau Cinéma, Canada, Octobre 2024
  • Viva Villa!, La Gaîté Lyrique, France, Octobre 2024
  • Escape, voyage au coeur des cultures numériques, Institut Français, Nov.2024 – Nov. 2026 (exposition itinérante, version installation)
  • Exposition du Prix Miquel Casablancas 2024 – Fabra i Coats, Espagne, Novembre 2024

 

 

PRIX 

 

  • Prix Imal de la Biennale Nova XX
  • Finaliste du Prix Miquel Casablancas – Sant Andreu Contemporani 2024
  • Mention Spéciale du Jury – Alterna Film Festival
  • International Competition Award – Leiden Shorts 2024

 

 

PRESSE 

La Razón

The Film Verdict

Filmfest Report

Numéro

Trois Couleurs

Mk2 Curiosity

Télérama

Projets Média

Fisheye Immersive

Caimán Cuadernos de Cine

Con los ojos abiertos

Transit: Cine y otros desvíos